Novembre 2018  
lun mar mer jeu ven sam dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

Caecilia

  1. Monseigneur Alphonse HOCH (1900-1967)

  2. Transcription intégrale (PDF)

Une grande figure alsacienne
Directeur de la Chorale de la Cathédrale de Strasbourg (1925-1967)
Président de l’Union Sainte Cécile (1945-1967)

Il y a quarante ans, le dimanche 12 février 1967, la nouvelle de la mort tragique de Mgr Hoch a suscité la consternation dans les rangs des céciliens d’Alsace et en particulier parmi les membres de la Chorale de la Cathédrale.

Mgr Elchinger, évêque de Strasbourg, a pu dire dans son homélie lors des funérailles qu’il avait tenu à présider personnellement « Lui-même vivait très modestement , il était d’une simplicité étonnante que les honneurs n’ont jamais altérée […] Aussi n’a-t-il jamais voulu se séparer de ses paroissiens de Neugartheim où il allait régulièrement. C’est d’ailleurs en y allant pour son ministère et en voulant rendre service à un passant qu’il fut victime de l’accident qui a causé sa mort.

Alphonse Hoch avait un grand confident, son journal de bord qu’il avait intitulé « Tagebuch ». Grâce à ce document rédigé en allemand nous pouvons connaître la vie du prêtre et musicien, à la fois serviteur des hommes, fils de l’Eglise et serviteur du trésor de la musique sacrée de 1923, année de sa première messe à Erstein, jusqu’en 1940, année de l’annexion de l’Alsace par Hitler qui a entraîné la fermeture de la cathédrale. En complément on trouvera des programmes des concerts donnés par la Chorale de la Cathédrale pendant l’occupation allemande et l’immédiat après-guerre.

Le « Tagebuch » a été transcrit dans le plus grand respect par le chanoine Gérard Grasser, Président d’honneur de l’Union Sainte Cécile du Diocèse de Strasbourg. Il fut un proche collaborateur de Mgr Hoch de 1958 à 1967. Le document fut confié par M. Louis Burger, exécuteur testamentaire de Mgr Hoch, à L’Union Sainte Cécile qui le conserve dans sa Bibliothèque musicale au Grand Séminaire sous la cote B 356.