Août 2017  
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Newsletter

L’animateur diocésain de musique liturgique

L’animateur diocésain de musique liturgique est le chef de chœur auquel font appel le Correspondant Liturgie et le Correspondant Musique pour préparer les chorales du Doyenné à la célébration programmée dans le cadre d’une Journée Laudate et pour diriger les choristes le jour venu.

Chef de chœur à la compétence reconnue, l’animateur diocésain de musique liturgique a été formé par l’Union Sainte Cécile et confirmé dans sa mission par le responsable diocésain de liturgie, musique sacrée et art sacré après avis positif de la Commission diocésaine de musique sacrée.

Dans le cadre de ce travail, qui sera à la fois liturgique et musical, la tâche de l’animateur diocésain de musique liturgique est triple.

1. Il est porteur d’une mission d’Eglise

Aux chefs de chœur et aux choristes, il rappelle fraternellement :

a. que la joie de se retrouver régulièrement ne peut suffire à fonder l’animation des célébrations ; il faut encore que soient programmés, tout au long de l’année, des temps de formation à la liturgie (le texte, la musique et la forme de tel chant nouveau sont-ils en adéquation avec le rite qu’il doit servir ?) ;

b. que les chorales ont besoin de vie spirituelle (la prière en commun, voire une retraite annuelle, font-ils partie intégrante de la vie habituelle de la chorale ?) ;

c. qu’est indispensable l’insertion ecclésiale (les choristes se sentent-ils concernés par le travail des autres groupes de la paroisse et de la communauté de paroisses ?).

2. Il est porteur d’une mission musicale

a. Par son approche des chants, par leur enseignement et leur mise en œuvre, il donne à comprendre, tant aux chefs qu’aux choristes, qu’on est d’autant plus disponible pour la prière qu’on a su maîtriser les difficultés techniques inhérentes aux chants choisis.

b. Par son exemple vocal et sa technique de direction, il donne aux chefs et aux choristes l’envie de progresser dans la qualité de l’interprétation des chants.

c. Par le choix des chants proposés, il fait découvrir des musiques différentes par leur genre et leur style.

3. Il est porteur d’une mission d’encouragement

a. Aux chefs de chœur, il laisse deviner qu’on n’a jamais fini de progresser dans l’art de diriger et que chacun peut et doit se perfectionner dans le domaine des techniques vocale et gestuelle.

b. Aux choristes, il transmet sa joie de chanter et de faire chanter pour la gloire du Seigneur – et non pour la sienne propre. En accord avec les chefs de chœur, il propose aux choristes de se perfectionner en suivant des stages de chant et/ou de formation musicale.

c. Aux autres acteurs de la Journée Laudate, il montre sa réceptivité, sa souplesse, sa disponibilité, et leur apporte ainsi la preuve qu’on gagne toujours à travailler ensemble – chacun accomplissant SA fonction, toute sa fonction, mais seulement sa fonction.

Cette triple tâche nécessite, de la part de l’animateur diocésain de musique liturgique, qu’il :

- soit animé d’un amour profond de l’Eglise, en particulier de l’Eglise d’Alsace, et qu’il se tienne au courant de ses chantiers et de leurs avancées ;

- ne néglige pas de participer lui-même aux formations, tant liturgiques que musicales, offertes aux niveaux diocésain, régional ou national ;

- ait conscience d’être le porte-parole du Service diocésain et de l’Union Sainte-Cécile auprès de toutes celles et de tous ceux qui ont la passion du chant de l’assemblée et du chant de la chorale, sans oublier les organistes et les divers instrumentistes.

L’Instruction Musicam sacram de 1967 disait que « l’action liturgique revêt une forme plus noble lorsqu’elle est accomplie avec chant, que chaque ministre y remplit la fonction propre à son rang et que le peuple y participe ». C’est à ce surcroît de noblesse qu’est appelé à veiller l’animateur diocésain dans son engagement au service de la liturgie et de son chant.

* Après accord du responsable du Service diocésain et du président de l’Union Sainte Cécile, il peut aussi être fait appel à des animateurs régionaux ou nationaux spécialisés dans des domaines particuliers (grégorien, gospel…). Aux animateurs diocésains comme aux animateurs régionaux ou nationaux, l’Union Sainte Cécile rembourse les frais de déplacement.