Mai 2018  
lun mar mer jeu ven sam dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Newsletter

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE
Dimanche 15 octobre 2017 à Zillisheim

 

  1. Compte rendu

  2. Programme    Inscription    Pouvoir   Images

 

La journée de rencontre à l’occasion de l’assemblée générale a débuté par la célébration de la messe dominicale à la chapelle du collège de Zillisheim.

La célébration a été présidée par le Père Michel STEINMETZ, Président de l’USC et concélébrée par le Père Régis ALINA, curé de la communauté de paroisses des Portes de l’Altenberg, ainsi que le Père Alexandre SOP coopérateur et le Père Jonathan NOCK, aumônier général du collège.

La célébration a été animée par les chorales réunies de la communauté de paroisses accueillante ainsi que les chorales paroissiales d’ILLFURTH et de DANNEMARIE.

Les chorales ont chanté sous la direction de Jean BAUMGARTNER et de Marie-Dominique BAILLY. À l’orgue officiait Gabriel CHAPOUILLY, professeur du CALM.

À l’issue de la célébration les céciliens ont déjeuné sur place avec un repas servi par l’alsacienne de restauration.

Assemblée générale

L’assemblée générale s’est tenue dans les locaux du Collège épiscopal, dans la salle des fêtes.

Pour débuter l’après-midi, le Père NOCK nous a présenté l’établissement. Datant de 1866 l’établissement a toujours été une école et a remplacé un premier établissement datant de 1818 situé à la Chapelle sur Rougemont. L’école est construite à côté du canal du Rhône au Rhin.

Le petit séminaire ou collège épiscopal est dirigé par Mr Vincent CHEVALIER depuis la rentrée de septembre dernier ; il accueille 1286 élèves de la 7è à la Terminale. L’enseignement religieux est obligatoire et les élèves ont la possibilité de se préparer aux sacrements. La vie musicale est importante, l’établissement compte 2 chorales et héberge une classe d’orgue en lien avec l’école de musique de Brunstatt avec 2 instruments à disposition.

L’établissement est mixte depuis 1970, l’internat est fermé depuis 1992 et 16 lignes de bus permettent aux élèves de venir au collège. L’ambiance se veut particulière, dans l’esprit de la maison qui demande à tout élève de donner le meilleur de lui-même.

L’assemblée générale débute à 14h50.

Rapport moral et d’activité

Notre Président réitère ses salutations aux présents.

Pour débuter son rapport moral il s’appuie sur la lettre pastorale de notre archevêque intitulée «  le temps de la jeunesse ». « Les jeunes sont le passé de l’Église » faux ! affirme notre archevêque. « Les jeunes sont le présent de l’Église ». Des jeunes, nous en connaissons tous, il en va de notre responsabilité individuelle de les rejoindre, pas forcément en nombre mais cela suffit.

La donne économique

Voilà plusieurs années que l’USC ne perçoit plus aucune subvention des collectivités territoriales. Cette année l’exercice comptable accuse un déficit important, même si la trésorerie reste positive. Les points sensibles appelant vigilance sont la revue Caecilia et le CALM.

Les formations écoulées

Les journées chantantes : 8 journées en 2017, il est nécessaire de mobiliser les chorales pour en avoir 5 de plus en 2018, afin de reprendre cette belle habitude de rencontre formatrice, conviviale et priante.

Le CALM

Le département « orgue » poursuit un rythme de croissance : pour l’année scolaire 2016/2017 26 élèves et 3 journées de formation. La 1ere journée a été consacrée à l’harmonie et l’analyse ; la 2è à l’accompagnement des chants ; la 3è a été celle de l’audition de fin d’année sur le grand orgue du collège épiscopal St Etienne de Strasbourg. Le coût de l’écolage est à revoir à la hausse ; il est largement subventionné par l’USC ce qui explique en partie le déficit de fonctionnement.

Le département « Voix » a contribué à la formation de 35 personnes. Le CALM poursuit également son partenariat avec l’École Maîtrisienne de la Cathédrale en permettant la formation de 22 enfants en initiation clavier et 6 enfants à la technique vocale.

Formations externes

L’USC a soutenu des activités de formation, pour 6 personnes individuellement et une chorale, auprès d’écoles de musique et de Mission Voix Alsace.

La revue CAECILIA

La revue ne progresse pas, les abonnements ne cessent de diminuer. Ce constat est certes commun à toutes les revues liturgiques mais ne peut nous satisfaire. Le bureau aura à se prononcer prochainement sur la question d’une augmentation de tarif de l’abonnement. Pour 2019 le Président suggère une augmentation de 5€ pour un abonnement à 35€. De plus la question de l’opportunité et de la périodicité du CD doit être abordée. Un petit sondage à main levée va en ce sens : il est plus évident d’écouter la musique sur YouTube alors que les lecteurs de CD ont tendance à disparaître.

Concernant la publicité, la formule testée en 2016 s’est avérée payante avec des mini annonces proposées à un prix également mini. Cette initiative est à soutenir autour de nous.

Les psaumes responsoriaux et acclamations d’Évangile.

La parution des nouveaux lectionnaires ainsi que la rupture de stock des recueils  se sont combinés pour obliger à revoir ces partitions. La décision a été prise d’éditer un nouveau recueil qui contiendra pour chaque dimanche et fête, le psaume responsorial, le prélude et l’acclamation d’Évangile avec son verset. Une version avec ouverture facilitée sera disponible pour les organistes. Le prix du recueil sera équivalent à l’ancien. En attendant sa parution, l’ancien recueil reste d’actualité, même si l’antienne peut différer.

Notre Président clos son rapport moral en nous réinvitant au temps de la jeunesse : la jeunesse de l’esprit, en garantie de l’accueil de la jeunesse en âge, indispensable dans nos chorales, cellules vivantes et ouvertes de l’Église. Jeunesse de la louange ensuite qui nous permet d’aller toujours plus avant dans le grand mystère de la foi. La jeunesse de l’espérance, enfin  car le temps de l’Évangile et de l’Église ne sont pas passés. Ils sont d’une actualité urgente dans notre monde.

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité.

Rapport financier

Cette année écoulée a été placée sous le signe de la morosité avec une baisse pour les 2 activités, l’édition et la formation. Le résultat consolidé fait état d’une perte de 10 120.22€

Pour l’activité de l’édition, la revue en représente 73%, la vente de LAD et recueils d’accompagnement 10% et les partitions 8%. La revue prend de l’importance alors que les activités annexes diminuent. Mais la vente de Caecilia est en baisse constante (-22% en 9 ans)

Pour la formation, l’objectif est de tenter d’être équilibré. 75% de la dépense concerne le CALM et 20% le partenariat avec l’École Maîtrisienne de la Cathédrale.

Rapport des réviseurs aux comptes

Martin MEYER, réviseur au compte nous lit le rapport établi avec Christine SCHMITT suite à la révision des comptes qui s’est déroulé le 10/10/2017 dans les bureaux de l’USC.

Le rapport propose de donner décharge au trésorier.

Décharge

Le Président questionne l’assemblée pour savoir si quelqu’un s’oppose au vote à main levée : Pas d’opposition.

Décharge est demandée pour le bilan financier.

L’assemblée approuve à l’unanimité. Aucune question n’est posée.

Les réviseurs aux comptes sont reconduits à l’unanimité dans leur fonction.

Lectionnaires et missels propres du diocèse

Les missels relatifs aux célébrations spécifiques de notre diocèse ont été revus ; leur utilisation sera rendue obligatoire à compter du 03/12/17, 1er dimanche de la nouvelle année liturgique. Le lectionnaire en vente depuis le 12/09/17 est au prix de 10€. Le Missel est attendu. Ces manuels permettent de promouvoir les fêtes patronales locales.

Psaumes responsoriaux et acclamations d’Évangile

Ce point a déjà été abordé dans le rapport moral. L’édition du nouveau recueil représente un gros travail pour assurer une cohérence musicale et une simplification de l’usage.

La revue CAECILIA

Point abordé dans le rapport moral et financier. Il est urgent de s’abonner et de faire connaître la revue dans nos paroisses.

Activité du CALM

Comme évoqué, l’activité est en progression. Le développement du département voix est à poursuivre.

Formation

Les journées cantonales sont devenues journées Laudate qui avaient la caractéristique de concerner tous les acteurs de la liturgie pendant une même journée. Ces journées ont fait place aux journées chantantes qui sont réservées aux musiciens. Le nombre de ces journées a baissé et ce fait est certainement lié aux rassemblements en rencontres de communauté de paroisses telles que nous les vivons. Mais il est rappelé que la journée chantante est différente : elle est l’opportunité de découvrir un nouveau répertoire, de se procurer de nouvelles partitions. Ces moments sont importants pour les chorales, pour montrer la vitalité de nos assemblées.

Il est important de conserver un rythme de rencontres mais cela pose la question des animateurs diocésains qui ne sont que 3 actuellement : Jean BAUMGARTNER, Christiane BATT dans le Bas-Rhin et Marie-Dominique BAILLY dans le Haut-Rhin. Un appel est lancé à des nouveaux animateurs. Un stage sera proposé du 20 au 23 avril 2018 et il est opportun d’encourager des jeunes qui veulent se lancer pour les aider à se former.

Sondage auprès des chorales

Nathalie nous fait part des résultats du sondage qui a permis une mise à jour du fichier et a abordé la question du statut de nos chorales.

Sur 735 chorales potentielles :

  • 512 chorales sont à jour de cotisation en 2017,
  • 351 chorales ont répondu au sondage :

300 chorales utilisent les STATUTS INTERNES DES CHORALES LITURGIQUES D'ALSACE
51 chorales sont enregistrées au registre des associations d’un Tribunal

17 chorales ont déposé des statuts identiques aux statuts internes

Il est rappelé que pour bénéficier de l’assurance AXA les statuts de la chorale doivent obligatoirement être ceux de l’USC.

Pèlerinage à Sainte Anne d’Auray

En lien avec l’académie de Musique et d’Arts sacrés de Ste Anne d’Auray, l’USC propose un

FESTIVAL ITINÉRAIRES - Musiques et patrimoine en Morbihan du 8 au 11 juin 2018

Le tarif est estimé à 388€/personne pour un groupe de 45 personnes, sans le voyage. Des informations plus complètes seront adressées dans le mois aux chorales de l’USC.

Les dates des prochaines ANCOLIES ont été fixées du 9 au 11 novembre 2019 à LOURDES.

SECLI

Mireille BRENGEL nous fait part du dernier sondage effectué par le SECLI. Les résultats sont consultables en ligne sur le site. L’USC en tant qu’éditeur en ressort pénalisé, les paroisses du diocèse n’ayant pas donné suite au sondage. Il est rappelé que la cotisation est indispensable et que le paiement en incombe à la paroisse.

MISSION VOIX ALSACE

Patrick REISS fait le point sur la mutation de MVA qui deviendra au 01/01/2018 CADENCE. Ce nouvel organisme est la fusion de MVA avec la FSMA (fédération des sociétés de musique d’Alsace).

Des formations communes seront proposées par ce nouvel organisme. Se pose la question du label USC pour les stages CADENCE. La partie technique pourra être abordée mais devra être complétée par une formation spécifique à l’approche liturgique.

Pour l’été 2018, CADENCE proposera un stage d’été et un stage autour du chant grégorien.

Il est rappelé que la spécificité de CADENCE est de proposer des activités à des amateurs et de valoriser le travail musical amateur.

Point divers

  • Montant de la cotisation : elle est reconduite à l’identique
  • Nouvelle traduction du Notre Père

Le changement décidé par les évêques des pays francophones n’est pas optionnel et entrera en vigueur le 03/12/17. La recommandation des évêques est de préférer une version chantée pour que les fidèles s’approprient au mieux le nouveau texte, et de préférence avec une nouvelle mélodie.

« L’Église en Alsace » communique à ce sujet. Des signets au format carte postale édités par le service de la liturgie seront diffusés en paroisse. L’USC proposera 2 nouvelles partitions.

Une question concerne les célébrations œcuméniques pour savoir quelle version adoptée. Il semblerait que certaines communautés aient aussi accepté la nouvelle traduction.

Le Président adresse encore ses remerciements à tous ceux qui ont participé activement à la réussite de la journée.

L’assemblée générale statutaire se termine par la prière du SALVE REGINA.